PC, Poitou-Charentes

Poitou-Charentes

Rencontres CNRS "Sciences et Citoyens"

mardi 1er novembre 2011 / libellé : Sciences et société par Myren Bichler

Les 4, 5 et 6 novembre 2011, 450 jeunes européens de 18 à 25 ans, étudiants ou engagés dans la vie active, et une centaine de chercheurs de toutes disciplines se réuniront au Palais des congrès du Futuroscope.


En proposant ce rendez-vous annuel de réflexion et d’échange, le Centre national de la recherche scientifique permet aux jeunes et aux chercheurs de débattre et de dialoguer en toute liberté. Les chercheursamènent les jeunes, préoccupés par leur avenir et le devenir de la planète, à approfondir leur réflexion sur des sujets touchant aux grands problèmes de notre temps. Ainsi le CNRS affirme son implication dans les réalités sociales, économiques et culturelles. Dans cet esprit, le comité scientifique a choisi dix thèmes de discussion illustrant les liens entre science et société.

Quels sont, pour le CNRS, les objectifs de ces rencontres ?

Le CNRS inaugure, il y a une vingtaine d’années, une rencontre à Arc et Senans, sous la présidence d’Edgar Morin, pour instaurer un dialogue entre les jeunes, futurs citoyens, et les chercheurs. Devant le succès de cette première manifestation, la direction du CNRS décide de pérenniser ces rencontres annuellement tout en amplifiant leur impact. Chaque année, 450 jeunes de France et d’Europe et une centaine de scientifiques ont ainsi l’occasion de débattre et de dialoguer lors de tables rondes sur des thèmes choisis. Beaucoup abordent des questions de société liées à l’actualité et ayant une dimension scientifique. La Science se doit d’être présente au cœur du débat, et plus encore lorsque les jeunes, futurs citoyens et acteurs de demain, y sont conviés.

Pourquoi avoir choisi ce thème général : jeunes, sciences et citoyens ?

Le choix de ce thème est né d’une prise de conscience : la science intervient en permanence dans les choix de vie et de société des citoyens par la connaissance, la technique, l’économie, l’industrie et l’État. Et réciproquement, les citoyens posent des questions aux chercheurs, certes souvent sur des aspects technologiques, mais la connaissance de la démarche scientifique est importante pour ne pas se méprendre sur le rôle des scientifiques dans la société. Le dialogue entre la science et les citoyens est aujourd’hui indispensable pour aider ceux-ci à éclairer les choix de société.

Quels ont été les apports mutuels entre les jeunes et les scientifiques au cours des dernières éditions des rencontres ?

Ces Rencontres sont profitables autant aux chercheurs qu’aux jeunes. Il est important de comprendre les méthodes de travail des scientifiques et les limitations à certaines interrogations qui n’ont pas de réponses actuellement connues. Inversement, les citoyens appréhendent les chercheurs comme vivant en vase clos et en dehors de la réalité. Chacun peut ainsi apprécier le questionnement de l’autre et approfondir sa propre réflexion sur des sujets touchant aux grands problèmes de notre temps. Les ateliers de réflexion, les pauses, les repas, les rencontres fortuites sont autant de moments conviviaux propices à des dialogues impromptus, à l’échange d’idées, aux discussions.

Qu’attendez-vous de ces rencontres ?

La diffusion et l’accès à la connaissance et à la culture restent les enjeux majeurs du développement des démocraties. Il est important de ne pas perdre de vue cet objectif et de le conforter à chaque Rencontre. Edgar Morin préconisait la naissance d’une « démocratie cognitive ». Les Rencontres peuvent, modestement contribuer à cet objectif.

Comment choisissez-vous les thèmes des ateliers ?

A partir des demandes exprimées par les jeunes lors des précédentes Rencontres, le comité scientifique propose des thèmes concernant diverses disciplines, en relation avec le contexte scientifique, social, politique, économique, culturel ou environnemental. Nous essayons de choisir des thèmes transversaux couvrant plusieurs disciplines, mais aussi des thèmes liés à des questions plus actuelles, évoquées lors des Rencontres sous des aspects différents : les questions d’éthique de société, les nouvelles technologies, les problématiques environnementales, les avancées des connaissances dans des domaines choisis.

Quels sont les développements prévus et vos aspirations pour l’édition 2011 de ces rencontres ?

A côté de la manifestation qui se tient annuellement, une soixantaine de clubs CNRS Jeunes “Sciences et Citoyens” ont été créés à l’initiative de jeunes, de chercheurs, d’universitaires ou d’institutions culturelles qui choisissent et proposent leurs thèmes. Ces clubs demeurent un relais important de l’esprit développé non seulement dans les Rencontres nationales, mais également dans les Rencontres régionales qui sont régulièrement proposées. La convivialité sera plus que jamais au rendez-vous des Rencontres 2011 auxquelles on ne peut que souhaiter réussite et débats fructueux.


Plus d’informations

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Franche-Comté Île de France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe <:tydebs:region_réunion|texte_backend:>

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP